Le site est en construction, la traduction des éléments en basque et en occitan sera mise en ligne dans quelques jours.

Webgunea eraikitze bidean da, euskara eta okzitanierazko atalen itzulpena zenbait egunen buruan argitaratuko da.

Que's basteish lo site, la traduccion deus elements en basco e en occitan que serà mesa en linha dens quauques dias.

Déroulez
VOS SERVICES EN UN CLIC
Visite Adrien Taquet - Secrétaire Etat Enfance Familles

Signature de la contractualisation entre le Secrétariat d'Etat chargé de l'enfance et de la famille et le Département des Pyrénées-Atlantiques

La stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance 2020-2022 est la concrétisation de la concertation menée par le Secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance entre avril et juin 2019 en lien étroit avec l’Assemblée des Départements de France et qui a associé l’ensemble des acteurs de ce secteur. C’est dans ce cadre que l’Etat a décidé d’expérimenter cette stratégie auprès de 30 départements et que les Pyrénées-Atlantiques ont été retenus.
Ce choix vient reconnaître l’engagement fort de la collectivité dans le domaine de la protection de l’enfance qui se décline notamment avec le schéma départemental Enfance, Famille, Prévention, Santé 2019/2023 et des moyens financiers importants à hauteur de 80 millions d’euros pour la Prévention et la Protection.

Une déclinaison départementale

Pour le département des Pyrénées-Atlantiques, la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance se traduit au travers des engagements réciproques et des actions assorties d'objectifs mesurables et d'indicateurs de résultats.
Une convention d'appui à la stratégie nationale de prévention et de protection de l'enfance est signée entre l’Etat et le Département pour trois ans.
L'Etat apporterait un soutien financier global de 2 196 241 € pour sa mise en oeuvre.


Les engagements de l'Etat et du Département sont détaillés dans les 11 fiches-actions avec pour objectif de renforcer :
- l’intervention de la PMI en prévention tant en périnatalité que dans les premières années de la vie de l’enfant,
- le rôle des cellules de recueil des informations préoccupantes et de raccourcir les délais d’évaluation des situations à risques,
- l’accompagnement de tous les enfants protégés en situation de handicap,
- la participation des enfants et des jeunes, notamment à l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE),
- les places d’accueil innovantes dont l’accueil des fratries.

Concrètement, cette convention permettra notamment de contribuer à l’accompagnement des enfants protégés en situation de handicap et la mise en place des dispositifs d’accompagnement global et de passerelles. Des structures comme celle visitée par Adrien TAQUET ce matin sont concernées. L’action menée par l’Equipe Pluridisciplinaire Intervention Crise Enfants Adolescents (EPICEA) créée au Centre Hospitalier des Pyrénées sera ainsi soutenue financièrement dans son fonctionnement. Une structure similaire est en cours de création en Pays basque.
 

Cette convention va également permettre de financer 40 nouvelles places d’accueil en fratries à l’horizon 2022 pour un montant de 2,7M €. Près d’1,2M € seront financés par l’Etat, le reste sera à la charge du Département. L’objectif de cette action est de limiter au maximum les séparations des frères et des soeurs au moment du placement.