Déroulez
VOS SERVICES EN UN CLIC
Assurer la protection de l'enfance

Assurer la protection de l'enfance

Le Département participe à la protection des enfants sur son territoire. Il favorise en priorité le maintien de l'enfant dans sa famille, en travaillant sur les conditions de vie et les relations devenues difficiles.

Les professionnels apportent une aide et un soutien à la parentalité. Des techniciens de l'aide éducative peuvent intervenir si cela s'avère nécessaire. Quand une situation familiale est trop dégradée et qu'elle met l'enfant en danger, les services du Département interviennent.

Si la situation l'impose, l'enfant peut être éloigné du milieu qui présente un risque pour sa santé, sa moralité et son épanouissement.

Pour toute sollicitation d'aide, vous pouvez vous adresser au SDSEI de votre lieu d'habitation.

Le rôle de la Cellule de Recueil des Informations préoccupantes (CRIP) : recueillir, évaluer, protéger

Des enfants peuvent se trouver en situation de danger ou risque de danger. Dans ces cas-là, la loi impose au Département de recueillir et d'organiser l'évaluation de ces situations ainsi que la réponse à apporter pour mettre fin au danger ou risque de danger. C'est le rôle de la Cellule de Recueil d'Informations Préoccupantes (CRIP).

Chaque citoyen peut contribuer à cette mission en transmettant rapidement au Département toute "information préoccupante". il est possible de préserver l'anonymat si cela est souhaité.

Qu'est-ce qu'une information préoccupante ?

L'information préoccupante est une information transmise à la CRIP pour alerter le Président du Conseil départemental sur la situation d'un mineur bénéficiant ou non d'un accompagnement pouvant laisser craindre que sa santé, sa sécurité ou sa moralité sont en danger ou en risque de l'être ou que les conditions de son éducation, de son développement physique, affectif, intellectuel ou sociale sont gravement compromises ou risque de l'être.

La finalité de cette transmission est d'évaluer la situation et de déterminer les actions de protection et d'aide dont le mineur et sa famille peuvent bénéficier. La CRIP centralise les informations préoccupantes et les professionnels des SDSEI effectuent l'évaluation des situations.

Vous êtes témoin, vous constatez (ou vous soupçonnez fortement) qu'un enfant mineur est soumis régulièrement à des exigences éducatives disproportionnées, à des attitudes de rejet, de mépris ou encore de délaissement affectif, voire il est victime de mauvais traitement, physiques ou psychologiques, d'abus sexuels, alors sachez qu'il est de votre devoir de citoyen de lui venir en aide ou de faire le nécessaire pour que quelqu'un intervienne dans son intérêt.

Comment agir ?

Si vous avez connaissance d'une situation de risque ou de danger pour un enfant, vous devez adresser cette information à la Cellule de Recueil d'Informations Préoccupantes (CRIP). Cette cellule est en effet chargée de recueillir et d'organiser l'évaluation de ces situations ainsi que la réponse à apporter pour mettre fin au danger ou risque de danger.

Vous pouvez la contacter :

- par téléphone au 05 59 11 42 45, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 ;

- par mail à l'adresse suivante : cded@le64.fr ;

- par courrier au Département des Pyrénées-Atlantiques, à l'attention de la CRIP - Direction Enfance, Famille et Santé publique - Hôtel du Département, 64 avenue Jean Biray, 64058 Pau cedex 9.

Vous pouvez contacter également :

- le SDSEI de votre lieu d'habitation ;

- le 119 (numéro gratuit, anonymat assuré, 24h/24.

En cas de danger immédiat pour un enfant, merci de contacter les services de Police (17) ou la Gendarmerie de secteur.

Protéger les enfants

Le Département apporte des réponses adaptées aux situations de danger ou de risque de danger pour l'enfance. Il aide à protéger les enfants à domicile, vise à faire intervenir un ou des professionnels de l'action sociale au domicile des familles pour travailler à rétablir des liens familiaux fragilisés entre l'enfant et ses parents.

Cette aide s'organise soit à la demande des familles, lesquelles bénéficieront alors d'une aide éducative à domicile (AED), soit dans le cadre de l'assistance éducative décidée par un juge des enfants (aide éducative en milieu ouvert - AEMO).

A qui s'adresse cette action ?

Cette action s'adresse aux familles confrontées à des difficultés éducatives.

Qui contacter ?

Vous pouvez contacter le SDSEI de votre lieu d'habitation

Les services du Département organisent l'accueil et la protection de mineurs au sein de structures d'hébergement ou de services d'activités de jour. Cette prise en charge s'organise, soit avec l'accord des familles, soit dans le cadre de l'assistance éducative décidée par un juge des enfants.

Les liens familiaux sont maintenus en considération de l'intérêt de l'enfant, à travers des droits de visite et d'hébergement, des droits de visite ou des droits de visite médiatisés organisés notamment au sein de lieux de rencontre parents-enfants (LRPE) financés par le Département.

A qui s'adresse cette action ?

Elle s'adresse aux familles confrontées à des difficultés éducatives qui nécessitent que l'enfant soit éloigné temporairement de son domicile familial.

Qui contacter ?

Le SDSEI de votre lieu d'habitation.

Il s'agit d'organiser l'accueil et la protection de mineurs chez des assistants familiaux (appelés aussi "familles d'accueil") soit en accord avec les familles, soit dans le cadre de l'assistante éducative décidée par un juge des enfants.

Les liens familiaux sont maintenus en considération de l'intérêt de l'enfant, à travers des droits de visite et d'hébergement, des droits de visite libres ou des droits de visite médiatisés organisées notamment au sein de lieux de rencontres parents-enfants (LRPE) financés par le Département.

Le Département salarie environ 390 assistants familiaux pour accueillir et aider à grandir les enfants protégés.

A qui s'adresse cette action ?

Aux familles confrontées à des difficultés éducatives qui nécessitent l'éloignement de l'enfant de son domicile familial.

Qui contacter ?

Le SDSI de votre lieu d'habitation

Pour sa protection, un mineur peut être accueilli chez des personnes, membres de sa famille ou de son entourage qui lui sont attachés et qui veilleront à son éducation. Il peut s'agir d'un "tiers digne de confiance" désigné par le Juge des Enfants et qui aura alors la pleine responsabilité de l'éducation et de la protection de cet enfant. Cet accueil peut également s'inscrire dans le cadre du parrainage pour des enfants confiés à l'ASE.

Le Département intervient auprès des jeunes majeurs, entre 18 et 21 ans, afin de les accompagner dans leur projet d'insertion sociale et professionnelle. Cette aide peut prendre la forme d'un accompagnement éducatif et social, d'un soutien financier, d'un hébergement dans une structure de protection de l'enfance, etc.

Elle doit être sollicitée par le jeune et recevoir l'accord de l'inspecteur de l'aide sociale à l'enfance qui agit par délégation du Président du Conseil départemental.

Qui contacter ?

Les SDSEI de votre lieu d'habitation.